2018-00897 - Ingénieur scientifique contractuel / Simulation / Médecine numériques

Niveau de diplôme exigé : Thèse ou équivalent

Fonction : Ingénieur scientifique contractuel

Niveau d'expérience souhaité : Jeune diplômé

Contexte et atouts du poste

La chirurgie hépatique représente le principal traitement à visée curative des tumeurs du foie. Cette chirurgie, complexe, est réservée aux centres experts. Les principales difficultés tiennent à l’anatomie du foie, très variable selon les patients, et aux rapports vasculaires entre la(les) tumeur(s) et les structures vasculo-biliaires à préserver pour maintenir la fonctionnalité du foie restant.

La chirurgie par voie ouverte reste le traitement standard pour la majorité des patients. Cependant, la chirurgie ouverte pose des contraintes additionnelles par rapport à la chirurgie en célioscopie, comme des déformations plus importantes du foie et des occlusions inévitables de l’organe. Pour se repérer pendant l’opération les chirurgiens utilisent des images peropératoires (essentiellement l’échographie) qui nécessitent un apprentissage pour la manipulation et l’interprétation, mais également un effort mental de reconstruction tridimensionnelle afin de la faire coïncider avec les données connues en préopératoires (imagerie en coupes).

L’équipe Mimesis à une expertise mondialement reconnue dans le domaine de la Réalité Augmentée pour la chirurgie. La réalité augmentée (RA) est de plus en plus souvent utilisée dans des applications de la vie courante, et on constate également de premières solutions dans le domaine médical et plus particulièrement chirurgical. Au cours de l’année 2017, l’équipe Mimesis a développé un prototype de Réalité augmentée pour la chirurgie ouverte du foie. Ce prototype a été développé dans le cadre de projets de recherche et d’une collaboration entre l’équipe Mimesis et le CHB de Paul Brousse (premier service de chirurgie hépatobiliaire français).

 

Mission confiée

Notre objectif est de pouvoir tester de manière répétitive notre méthode en vue d’une ou plusieurs publications importantes dans des conférences médicales. Ce type de publication demande de répéter méthodiquement notre solution sur plusieurs patients. Cependant, les étapes sont encore insuffisamment automatisées et l’algorithme doit être amélioré pour une plus grande fiabilité. Ces éléments, pourtant essentiels, se situent en dehors des missions de recherche traditionnelle et demandent un effort de développement et d’ingénierie important. En effet, un effort d’automatisation et d’ergonomie devra être fait pour rendre l’utilisation du logiciel suffisamment simple pour pouvoir être utilisé en salle d’opération. Par ailleurs, la précision du modèle déformé (distances anatomiques modélisées versus rapports anatomiques réels) devra également être vérifiée et validée grâce à des expérimentations. Le nombre de marqueurs de surface devra être mieux déterminé. Enfin il sera également nécessaire de créer un support des caméras, monobloc, déplaçable, et à l’ergonomie adaptée aux conditions du bloc opératoire.

Principales activités

L’ingénieur aura pour charge de développer un logiciel de réalité augmentée utilisable au bloc opératoire pour l’assistance à la chirurgie ouverte du foie. Pour cela, nous souhaitons apporter les solutions suivantes :

  1. Développer une application autonome permettant de traiter et d’automatiser la génération des données préopératoire, ainsi qu’améliorer l’ergonomie du logiciel actuel pour répondre aux mieux aux contraintes cliniques peropératoires.
  2. Minimiser l’encombrement du système afin de ne pas gêner l’espace de travail du personnel médical, et se conformer aux contraintes de la salle d’opération.
  3. Apporter des solutions pour améliorer et rendre plus robuste les algorithmes de recalage basé sur des modèles biomécaniques temps réel et des marqueurs optiques.
  4. Valider expérimentalement le système in vivo et ex vivo, et diffuser scientifiquement les résultats du projet.

Compétences

Nous demandons le recrutement d’un ingénieur confirmé. Le profil visé est un ingénieur ayant un bon niveau en développement C++, si possible avec des connaissances en traitement d’image ou modélisation biomécanique. Idéalement, l’ingénieur aurait une première expérience dans une équipe de recherche.

Avantages sociaux

  • Restauration subventionnée
  • Transports publics remboursés partiellement
  • Sécurité sociale
  • Congés payés
  • Aménagement du temps de travail
  • Installations sportives

Rémunération

Entre 2632€ et 3340€ mensuel brut selon expérience et diplôme